Démarche A3D

Introduction

Ce site propose de faire vous-même le diagnostic de vos actions dans le cadre du développement durable. Tous les projets actuels font référence au développement durable. C'est à la fois une exigence et une mode. La méthode A3D signifie Auto-Diagnostic sur Développement Durable. Elle propose un référenciel universel pour afficher un classement de chaque projet selon un modèle de maturité à cinq niveaux. Si la démarche se veut universelle, le contexte local peut donner des résultats contrastés. Par exemple, un chauffage à pompe à chaleur peut afficher un bilan excellent dans une ville. Le même matériel placé en campagne en bout de réseau électrique génèrera des perturbations et des coûts prohibitifs pour la collectivité. La démarche doit permettre de préconiser une solution , même pour les contextes délicats.

Le modèle de maturité

Le principe du modèle de maturité se retrouve dans de nombreuses démarches. Depuis quelques années, nous pouvons constater une convergence vers le modèle à 5 niveaux par différents organismes dont l'AFNOR. Nous retiendrons ce modèle. Les cinq niveau de maturité sont :

Initial

Le niveau le plus basique, les processus quasi inconnus sont imprévisibles, aucun facteur de réussite n'est identifié. La réussite du projet reste aléatoire.

Reproductible

Le déroulement du projet commence à être maîtrisé. Les méthodes de réalisation mises en place permettent d'assurer la répétition d'un projet quasi identique.

Défini

Les processus du projet sont clairement identifiés et définis, tous les acteurs du projet en ont une compréhension claire.

Maîtrisé

Le déroulement du projet est mesuré autant en terme quantitatifs que qualificatifs, les écarts sont analysés.

Optimisé

Ou en cours d'optimisation, nous sommes là au stade ultime de la démarche d'amélioration continue.

Les domaines du diagnostic

Le diagnostic doit d'appliquer à n'importe quel type de projet. N'importe qui doit être capable de le réaliser. 5 axes figurent en début de projet. Ils peuvent être amendés, pendant la période d'expérimentation prévue jusqu'en avril 2010. Les 5 axes sont compatibles avec les exigences du développement durable.

1er axe : Energie

Durant le 20ème siècle, l'énergie a été gaspillée au détriment des générations futures. Il faut revenir à des usages qui garantissent une disponibilité de l'énergie pour l'avenir.

2ème axe : Environnement

Nous devons confier à nos enfants une planète plus propre que ce que nous avons connu.

3ème axe : Production

Les nouveaux moyens de production doivent être efficaces et répondre aux exigences de l'ensemble des parties prenantes.

4ème axe : Santé

Une bonne santé pour nous et nos enfants restent un souhait permanent

5ème axe : Vie locale

"Produire et consommer localement". C'est la principale exigence exprimée par les Chefs d'Etat lors du Congrès de RIO.
Ces axes ne sont pas définitifs. Il est possible à la lumière de vos commentaires d'en ajouter un ou deux, voir de modifier les libélés

Les critères

10 critères sont proposés pour chaque axe, soit 2 par niveau de maturité

1ère axe : Energie

  1. La consommation d'énergie diminue
  2. Pas d'impact sur la couche d'ozone
  3. On utilise une énergie propre
  4. Pas de rejet
  5. Aucune énergie fossile n'est utilisée
  6. La solution est rentable
  7. Les bénéfices sont chiffrés
  8. Les surplus d'énergie sont revendus
  9. Un secours est opérationnel
  10. L'usage des énergies est optimisé

2ème axe : Environnement

  1. Il n'y a aucun rejet polluant
  2. La presse en parle
  3. Les transports de matières premières sont réduits
  4. Il y a un encouragement politique
  5. La faune et la flore sont respectées
  6. Il n'y a pas de nuisance pour les voisins
  7. Des verrous empêchent toute contamination depuis l'extérieur
  8. Un bilan des effets est effectué régulièrement
  9. La destruction sera propre
  10. Un processus d'intervention est opérationnel

3ème axe : Production

  1. C'est facile à faire
  2. Une bonne pratique est publiée sur internet
  3. C'est rentable avec, éventuellement, des aides extérieures
  4. Les scientifiques soutiennent
  5. Le dépannage est assuré
  6. C'est conforme à la réglementation
  7. Il exite de nombreuses expériences du même type
  8. L'investissement est supportable sans des aides extérieures
  9. Il existe un plan de reprise d'activité en cas de sinistre
  10. C'est soutenu par un réseau de personnes

4ème axe : Santé

  1. Pas d'effet connu sur la santé
  2. Pas d'impact sur le long terme
  3. Plusieurs études sont publiées
  4. Avis des experts positifs
  5. La santé des utilisateurs est respectée
  6. La santé du voisinage est respectée
  7. Des études chiffrées témoignent d'une amélioration de la santé
  8. Un réseau associatif constitue un premier niveau d'alerte
  9. Des experts peuvent intervenir suite à une alerte
  10. La prévention est assurée

5ème axe : Vie locale

  1. Cela contribue au bien-être
  2. Les enfants comprennent
  3. Il existe des compétences locales
  4. Il n'y a pas de dépendance exterieure
  5. Il existe un marché
  6. Cela contribue au développement local
  7. Le bilan est publié
  8. Les retombées sont positives pour toute la population
  9. D'autres projets sont générés
  10. L'usage des énergies est optimisé

Ces critères seront validés lors de la Foire Saint Marc de Mohon (Morbihan) en avril 2010. Vos commentaires sont destinés à trouver une rédaction la plus pertinente, la plus pédagogique, la plus conpréhensible possible

Foire Saint Marc 2010

Rendez-vous les 17 et 18 avril 2010
Conseil Général du Morbihan
Démarche A3D - A3D
Démarche A3D

Introduction

Ce site propose de faire vous-même le diagnostic de vos actions dans le cadre du développement durable. Tous les projets actuels font référence au développement durable. C'est à la fois une exigence et une mode. La méthode A3D signifie Auto-Diagnostic sur Développement Durable. Elle propose un référenciel universel pour afficher un classement de chaque projet selon un modèle de maturité à cinq niveaux. Si la démarche se veut universelle, le contexte local peut donner des résultats contrastés. Par exemple, un chauffage à pompe à chaleur peut afficher un bilan excellent dans une ville. Le même matériel placé en campagne en bout de réseau électrique génèrera des perturbations et des coûts prohibitifs pour la collectivité. La démarche doit permettre de préconiser une solution , même pour les contextes délicats.

Le modèle de maturité

Le principe du modèle de maturité se retrouve dans de nombreuses démarches. Depuis quelques années, nous pouvons constater une convergence vers le modèle à 5 niveaux par différents organismes dont l'AFNOR. Nous retiendrons ce modèle. Les cinq niveau de maturité sont :

Initial

Le niveau le plus basique, les processus quasi inconnus sont imprévisibles, aucun facteur de réussite n'est identifié. La réussite du projet reste aléatoire.

Reproductible

Le déroulement du projet commence à être maîtrisé. Les méthodes de réalisation mises en place permettent d'assurer la répétition d'un projet quasi identique.

Défini

Les processus du projet sont clairement identifiés et définis, tous les acteurs du projet en ont une compréhension claire.

Maîtrisé

Le déroulement du projet est mesuré autant en terme quantitatifs que qualificatifs, les écarts sont analysés.

Optimisé

Ou en cours d'optimisation, nous sommes là au stade ultime de la démarche d'amélioration continue.

Les domaines du diagnostic

Le diagnostic doit d'appliquer à n'importe quel type de projet. N'importe qui doit être capable de le réaliser. 5 axes figurent en début de projet. Ils peuvent être amendés, pendant la période d'expérimentation prévue jusqu'en avril 2010. Les 5 axes sont compatibles avec les exigences du développement durable.

1er axe : Energie

Durant le 20ème siècle, l'énergie a été gaspillée au détriment des générations futures. Il faut revenir à des usages qui garantissent une disponibilité de l'énergie pour l'avenir.

2ème axe : Environnement

Nous devons confier à nos enfants une planète plus propre que ce que nous avons connu.

3ème axe : Production

Les nouveaux moyens de production doivent être efficaces et répondre aux exigences de l'ensemble des parties prenantes.

4ème axe : Santé

Une bonne santé pour nous et nos enfants restent un souhait permanent

5ème axe : Vie locale

"Produire et consommer localement". C'est la principale exigence exprimée par les Chefs d'Etat lors du Congrès de RIO.
Ces axes ne sont pas définitifs. Il est possible à la lumière de vos commentaires d'en ajouter un ou deux, voir de modifier les libélés

Les critères

10 critères sont proposés pour chaque axe, soit 2 par niveau de maturité

1ère axe : Energie

  1. La consommation d'énergie diminue
  2. Pas d'impact sur la couche d'ozone
  3. On utilise une énergie propre
  4. Pas de rejet
  5. Aucune énergie fossile n'est utilisée
  6. La solution est rentable
  7. Les bénéfices sont chiffrés
  8. Les surplus d'énergie sont revendus
  9. Un secours est opérationnel
  10. L'usage des énergies est optimisé

2ème axe : Environnement

  1. Il n'y a aucun rejet polluant
  2. La presse en parle
  3. Les transports de matières premières sont réduits
  4. Il y a un encouragement politique
  5. La faune et la flore sont respectées
  6. Il n'y a pas de nuisance pour les voisins
  7. Des verrous empêchent toute contamination depuis l'extérieur
  8. Un bilan des effets est effectué régulièrement
  9. La destruction sera propre
  10. Un processus d'intervention est opérationnel

3ème axe : Production

  1. C'est facile à faire
  2. Une bonne pratique est publiée sur internet
  3. C'est rentable avec, éventuellement, des aides extérieures
  4. Les scientifiques soutiennent
  5. Le dépannage est assuré
  6. C'est conforme à la réglementation
  7. Il exite de nombreuses expériences du même type
  8. L'investissement est supportable sans des aides extérieures
  9. Il existe un plan de reprise d'activité en cas de sinistre
  10. C'est soutenu par un réseau de personnes

4ème axe : Santé

  1. Pas d'effet connu sur la santé
  2. Pas d'impact sur le long terme
  3. Plusieurs études sont publiées
  4. Avis des experts positifs
  5. La santé des utilisateurs est respectée
  6. La santé du voisinage est respectée
  7. Des études chiffrées témoignent d'une amélioration de la santé
  8. Un réseau associatif constitue un premier niveau d'alerte
  9. Des experts peuvent intervenir suite à une alerte
  10. La prévention est assurée

5ème axe : Vie locale

  1. Cela contribue au bien-être
  2. Les enfants comprennent
  3. Il existe des compétences locales
  4. Il n'y a pas de dépendance exterieure
  5. Il existe un marché
  6. Cela contribue au développement local
  7. Le bilan est publié
  8. Les retombées sont positives pour toute la population
  9. D'autres projets sont générés
  10. L'usage des énergies est optimisé

Ces critères seront validés lors de la Foire Saint Marc de Mohon (Morbihan) en avril 2010. Vos commentaires sont destinés à trouver une rédaction la plus pertinente, la plus pédagogique, la plus conpréhensible possible

Foire Saint Marc 2010

Rendez-vous les 17 et 18 avril 2010
Conseil Général du Morbihan
Démarche A3D - A3D
Démarche A3D

Introduction

Ce site propose de faire vous-même le diagnostic de vos actions dans le cadre du développement durable. Tous les projets actuels font référence au développement durable. C'est à la fois une exigence et une mode. La méthode A3D signifie Auto-Diagnostic sur Développement Durable. Elle propose un référenciel universel pour afficher un classement de chaque projet selon un modèle de maturité à cinq niveaux. Si la démarche se veut universelle, le contexte local peut donner des résultats contrastés. Par exemple, un chauffage à pompe à chaleur peut afficher un bilan excellent dans une ville. Le même matériel placé en campagne en bout de réseau électrique génèrera des perturbations et des coûts prohibitifs pour la collectivité. La démarche doit permettre de préconiser une solution , même pour les contextes délicats.

Le modèle de maturité

Le principe du modèle de maturité se retrouve dans de nombreuses démarches. Depuis quelques années, nous pouvons constater une convergence vers le modèle à 5 niveaux par différents organismes dont l'AFNOR. Nous retiendrons ce modèle. Les cinq niveau de maturité sont :

Initial

Le niveau le plus basique, les processus quasi inconnus sont imprévisibles, aucun facteur de réussite n'est identifié. La réussite du projet reste aléatoire.

Reproductible

Le déroulement du projet commence à être maîtrisé. Les méthodes de réalisation mises en place permettent d'assurer la répétition d'un projet quasi identique.

Défini

Les processus du projet sont clairement identifiés et définis, tous les acteurs du projet en ont une compréhension claire.

Maîtrisé

Le déroulement du projet est mesuré autant en terme quantitatifs que qualificatifs, les écarts sont analysés.

Optimisé

Ou en cours d'optimisation, nous sommes là au stade ultime de la démarche d'amélioration continue.

Les domaines du diagnostic

Le diagnostic doit d'appliquer à n'importe quel type de projet. N'importe qui doit être capable de le réaliser. 5 axes figurent en début de projet. Ils peuvent être amendés, pendant la période d'expérimentation prévue jusqu'en avril 2010. Les 5 axes sont compatibles avec les exigences du développement durable.

1er axe : Energie

Durant le 20ème siècle, l'énergie a été gaspillée au détriment des générations futures. Il faut revenir à des usages qui garantissent une disponibilité de l'énergie pour l'avenir.

2ème axe : Environnement

Nous devons confier à nos enfants une planète plus propre que ce que nous avons connu.

3ème axe : Production

Les nouveaux moyens de production doivent être efficaces et répondre aux exigences de l'ensemble des parties prenantes.

4ème axe : Santé

Une bonne santé pour nous et nos enfants restent un souhait permanent

5ème axe : Vie locale

"Produire et consommer localement". C'est la principale exigence exprimée par les Chefs d'Etat lors du Congrès de RIO.
Ces axes ne sont pas définitifs. Il est possible à la lumière de vos commentaires d'en ajouter un ou deux, voir de modifier les libélés

Les critères

10 critères sont proposés pour chaque axe, soit 2 par niveau de maturité

1ère axe : Energie

  1. La consommation d'énergie diminue
  2. Pas d'impact sur la couche d'ozone
  3. On utilise une énergie propre
  4. Pas de rejet
  5. Aucune énergie fossile n'est utilisée
  6. La solution est rentable
  7. Les bénéfices sont chiffrés
  8. Les surplus d'énergie sont revendus
  9. Un secours est opérationnel
  10. L'usage des énergies est optimisé

2ème axe : Environnement

  1. Il n'y a aucun rejet polluant
  2. La presse en parle
  3. Les transports de matières premières sont réduits
  4. Il y a un encouragement politique
  5. La faune et la flore sont respectées
  6. Il n'y a pas de nuisance pour les voisins
  7. Des verrous empêchent toute contamination depuis l'extérieur
  8. Un bilan des effets est effectué régulièrement
  9. La destruction sera propre
  10. Un processus d'intervention est opérationnel

3ème axe : Production

  1. C'est facile à faire
  2. Une bonne pratique est publiée sur internet
  3. C'est rentable avec, éventuellement, des aides extérieures
  4. Les scientifiques soutiennent
  5. Le dépannage est assuré
  6. C'est conforme à la réglementation
  7. Il exite de nombreuses expériences du même type
  8. L'investissement est supportable sans des aides extérieures
  9. Il existe un plan de reprise d'activité en cas de sinistre
  10. C'est soutenu par un réseau de personnes

4ème axe : Santé

  1. Pas d'effet connu sur la santé
  2. Pas d'impact sur le long terme
  3. Plusieurs études sont publiées
  4. Avis des experts positifs
  5. La santé des utilisateurs est respectée
  6. La santé du voisinage est respectée
  7. Des études chiffrées témoignent d'une amélioration de la santé
  8. Un réseau associatif constitue un premier niveau d'alerte
  9. Des experts peuvent intervenir suite à une alerte
  10. La prévention est assurée

5ème axe : Vie locale

  1. Cela contribue au bien-être
  2. Les enfants comprennent
  3. Il existe des compétences locales
  4. Il n'y a pas de dépendance exterieure
  5. Il existe un marché
  6. Cela contribue au développement local
  7. Le bilan est publié
  8. Les retombées sont positives pour toute la population
  9. D'autres projets sont générés
  10. L'usage des énergies est optimisé

Ces critères seront validés lors de la Foire Saint Marc de Mohon (Morbihan) en avril 2010. Vos commentaires sont destinés à trouver une rédaction la plus pertinente, la plus pédagogique, la plus conpréhensible possible

Foire Saint Marc 2010

Rendez-vous les 17 et 18 avril 2010
Conseil Général du Morbihan
Démarche A3D - A3D
Démarche A3D

Introduction

Ce site propose de faire vous-même le diagnostic de vos actions dans le cadre du développement durable. Tous les projets actuels font référence au développement durable. C'est à la fois une exigence et une mode. La méthode A3D signifie Auto-Diagnostic sur Développement Durable. Elle propose un référenciel universel pour afficher un classement de chaque projet selon un modèle de maturité à cinq niveaux. Si la démarche se veut universelle, le contexte local peut donner des résultats contrastés. Par exemple, un chauffage à pompe à chaleur peut afficher un bilan excellent dans une ville. Le même matériel placé en campagne en bout de réseau électrique génèrera des perturbations et des coûts prohibitifs pour la collectivité. La démarche doit permettre de préconiser une solution , même pour les contextes délicats.

Le modèle de maturité

Le principe du modèle de maturité se retrouve dans de nombreuses démarches. Depuis quelques années, nous pouvons constater une convergence vers le modèle à 5 niveaux par différents organismes dont l'AFNOR. Nous retiendrons ce modèle. Les cinq niveau de maturité sont :

Initial

Le niveau le plus basique, les processus quasi inconnus sont imprévisibles, aucun facteur de réussite n'est identifié. La réussite du projet reste aléatoire.

Reproductible

Le déroulement du projet commence à être maîtrisé. Les méthodes de réalisation mises en place permettent d'assurer la répétition d'un projet quasi identique.

Défini

Les processus du projet sont clairement identifiés et définis, tous les acteurs du projet en ont une compréhension claire.

Maîtrisé

Le déroulement du projet est mesuré autant en terme quantitatifs que qualificatifs, les écarts sont analysés.

Optimisé

Ou en cours d'optimisation, nous sommes là au stade ultime de la démarche d'amélioration continue.

Les domaines du diagnostic

Le diagnostic doit d'appliquer à n'importe quel type de projet. N'importe qui doit être capable de le réaliser. 5 axes figurent en début de projet. Ils peuvent être amendés, pendant la période d'expérimentation prévue jusqu'en avril 2010. Les 5 axes sont compatibles avec les exigences du développement durable.

1er axe : Energie

Durant le 20ème siècle, l'énergie a été gaspillée au détriment des générations futures. Il faut revenir à des usages qui garantissent une disponibilité de l'énergie pour l'avenir.

2ème axe : Environnement

Nous devons confier à nos enfants une planète plus propre que ce que nous avons connu.

3ème axe : Production

Les nouveaux moyens de production doivent être efficaces et répondre aux exigences de l'ensemble des parties prenantes.

4ème axe : Santé

Une bonne santé pour nous et nos enfants restent un souhait permanent

5ème axe : Vie locale

"Produire et consommer localement". C'est la principale exigence exprimée par les Chefs d'Etat lors du Congrès de RIO.
Ces axes ne sont pas définitifs. Il est possible à la lumière de vos commentaires d'en ajouter un ou deux, voir de modifier les libélés

Les critères

10 critères sont proposés pour chaque axe, soit 2 par niveau de maturité

1ère axe : Energie

  1. La consommation d'énergie diminue
  2. Pas d'impact sur la couche d'ozone
  3. On utilise une énergie propre
  4. Pas de rejet
  5. Aucune énergie fossile n'est utilisée
  6. La solution est rentable
  7. Les bénéfices sont chiffrés
  8. Les surplus d'énergie sont revendus
  9. Un secours est opérationnel
  10. L'usage des énergies est optimisé

2ème axe : Environnement

  1. Il n'y a aucun rejet polluant
  2. La presse en parle
  3. Les transports de matières premières sont réduits
  4. Il y a un encouragement politique
  5. La faune et la flore sont respectées
  6. Il n'y a pas de nuisance pour les voisins
  7. Des verrous empêchent toute contamination depuis l'extérieur
  8. Un bilan des effets est effectué régulièrement
  9. La destruction sera propre
  10. Un processus d'intervention est opérationnel

3ème axe : Production

  1. C'est facile à faire
  2. Une bonne pratique est publiée sur internet
  3. C'est rentable avec, éventuellement, des aides extérieures
  4. Les scientifiques soutiennent
  5. Le dépannage est assuré
  6. C'est conforme à la réglementation
  7. Il exite de nombreuses expériences du même type
  8. L'investissement est supportable sans des aides extérieures
  9. Il existe un plan de reprise d'activité en cas de sinistre
  10. C'est soutenu par un réseau de personnes

4ème axe : Santé

  1. Pas d'effet connu sur la santé
  2. Pas d'impact sur le long terme
  3. Plusieurs études sont publiées
  4. Avis des experts positifs
  5. La santé des utilisateurs est respectée
  6. La santé du voisinage est respectée
  7. Des études chiffrées témoignent d'une amélioration de la santé
  8. Un réseau associatif constitue un premier niveau d'alerte
  9. Des experts peuvent intervenir suite à une alerte
  10. La prévention est assurée

5ème axe : Vie locale

  1. Cela contribue au bien-être
  2. Les enfants comprennent
  3. Il existe des compétences locales
  4. Il n'y a pas de dépendance exterieure
  5. Il existe un marché
  6. Cela contribue au développement local
  7. Le bilan est publié
  8. Les retombées sont positives pour toute la population
  9. D'autres projets sont générés
  10. L'usage des énergies est optimisé

Ces critères seront validés lors de la Foire Saint Marc de Mohon (Morbihan) en avril 2010. Vos commentaires sont destinés à trouver une rédaction la plus pertinente, la plus pédagogique, la plus conpréhensible possible

Foire Saint Marc 2010

Rendez-vous les 17 et 18 avril 2010
Conseil Général du Morbihan